Les oiseaux vus en dehors de notre jardin - Le récap'

Les oiseaux vus en dehors de notre jardin  - Le récap'

mise à jour du 21 septembre 2022

Dorénavant, je remonterai cet article lorsque j'aurai photographié et identifié de nouveaux oiseaux.

Le petit nouveau de septembre : le tournepierre à collier

Voici quelques photos d'oiseaux que nous avons rencontrés et photographiés lors de nos différentes sorties.  Certaines photos sont de piètre qualité et seront remplacées si nous réussissons à faire de meilleurs clichés.

 

L'aigrette garzette

Nous l'avons rencontrée un peu partout en bord de mer, notamment dans le Morbihan à Locmariaquer, St Philibert et La Trinité, dans le Finistère nord à Brignogan et Landunvez, dans les Cotes d'Armor à Pléhérel etc ... mais aussi à Cesson

aigrette garzette - Finistère nord - juin 2021 et Morbihan - mai 2022
aigrette garzette - Finistère nord - juin 2021 et Morbihan - mai 2022
aigrette garzette - Finistère nord - juin 2021 et Morbihan - mai 2022

aigrette garzette - Finistère nord - juin 2021 et Morbihan - mai 2022

L'alouette des champs

Elle ressemble beaucoup à un autre oiseau : le cochevis huppé, mais après avis de personnes plus expertes que moi, il s'agirait bien d'une alouette des champs. Vue une première fois à Locmariaquer, puis à st Coulomb.

alouette des champs - Locmariaquer (56) - mai 2022
alouette des champs - Locmariaquer (56) - mai 2022

alouette des champs - Locmariaquer (56) - mai 2022

L'avocette élégante

 Vue une seule fois : dans les marais de La Trinité (56)                                                                                                                   

avocette élégante - La trinité (56) - mai 2022
avocette élégante - La trinité (56) - mai 2022

avocette élégante - La trinité (56) - mai 2022

Le bécasseau sanderling

Il existe différentes espèces de bécasseaux, mais ceux que nous avons vus sont très certainement des bécasseaux sanderling ; on les surnomme "les coureurs des plages". Certains ont déjà revêtu leur plumage nuptial (plus brun)

bécasseaux sanderling - prequ'ile de Quiberon - mai 2022
bécasseaux sanderling - prequ'ile de Quiberon - mai 2022

bécasseaux sanderling - prequ'ile de Quiberon - mai 2022

La bergeronnette des ruisseaux

La photo n'est pas terrible, mais c'est la seule que j'ai.

bergeronnette des ruisseaux  - étang de Chevré La Bouexière - avril 2022

bergeronnette des ruisseaux - étang de Chevré La Bouexière - avril 2022

Le canard colvert

Le colvert mâle se reconnaît à sa tête et à son cou d'un vert brillant à bonne lumière. C'est ce qui lui a donné son nom. Un collier blanc sépare le vert du cou du brun-marron sombre de la poitrine. 

La femelle est très différente du mâle. Son plumage est entièrement couleur feuilles mortes, brun roussâtre, avec au niveau de chaque plume une alternance de zones claires roussâtres et de zones brun sombre. L'aile présente le même miroir bleu que chez le mâle

canard colvert (mâle et femelle) - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

canard colvert (mâle et femelle) - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

cane colvert et ses canetons - étang de Chevré La Bouexière - avril 2022

cane colvert et ses canetons - étang de Chevré La Bouexière - avril 2022

Le canard souchet

canard souchet (mâle) - étang de Careil - avril 2021

canard souchet (mâle) - étang de Careil - avril 2021

canard souchet (femelle) - étang de Careil - avril 2021

canard souchet (femelle) - étang de Careil - avril 2021

Le choucas des tours

C'est un corvidé de la taille d'un pigeon, donc plus petit que la corneille, le choucas ou le corbeau. On le reconnait facilement grâce à sa calotte gris clair, ses yeux bleu-ciel et son plumage plutôt gris sombre avec des plumes gris cendré bien démarquées sur l'arrière et les côtés du cou.

choucas des tours - presqu'île de Crozon (29) - juillet 2022
choucas des tours - presqu'île de Crozon (29) - juillet 2022

choucas des tours - presqu'île de Crozon (29) - juillet 2022

Le cormoran

En Bretagne, on rencontre le grand cormoran et le cormoran huppé. Il n'est pas facile de les distinguer si on ne peut comparer leur taille.

Le cormoran huppé est plus petit que le grand cormoran mais possède une silhouette analogue. L'ensemble de son plumage est noir avec des reflets vert-bouteille. Sur le front, il porte une petite huppe repliée en avant mais celle-ci n'a pas un caractère permanent, elle existe uniquement au printemps, pendant la période nuptiale. Le bec, jaunâtre et noirâtre, légèrement crochu à son extrémité, est plus fin que celui de son proche parent. Au niveau du menton, la peau est nue et possède une coloration bleu sombre. Les pattes sont noires.

Le grand cormoran adulte en plumage nuptial est tout noir, avec des reflets bleu et vert-bronze. Le dos est gris-bronze avec des lisérés foncés. La queue est noire et assez longue. Une tache blanche sur la cuisse apparaît pendant la période nuptiale. La tête est noire, avec quelques plumes blanches sur la crête peu fournie composée de quelques plumes plus longues. Les joues et la gorge sont blanches. Les yeux sont verts, allant de l'émeraude au turquoise. Le bec légèrement crochu et puissant est noirâtre avec la base jaune. Les pattes et les doigts palmés sont noirs.

Les juvéniles ont un ventre blanc et les cormorans huppés ont la gorge encore blanche à 1 an

 
cormoran juvénile  - Finistère nord - juillet 2021

cormoran juvénile - Finistère nord - juillet 2021

peut-être un grand cormoran - Belz (56) - mai 2022

peut-être un grand cormoran - Belz (56) - mai 2022

probablement un cormoran huppé - Etel (56) - mai 2022

probablement un cormoran huppé - Etel (56) - mai 2022

cormorans - presqu'île de Crozon - juillet 2022

cormorans - presqu'île de Crozon - juillet 2022

La corneille noire

Aperçue un peu partout en Bretagne., en bord de mer ou en campagne, je l'ai d'abord identifiée comme étant un corbeau, voire un grand corbeau, mais après des recherches plus approfondies, il s'agirait plutôt d'une corneille. Il existe différentes corneilles, dont la corneille de rivage, mais les photos ne sont pas suffisamment précises pour les différencier

corneille noire (ou de rivage ?) - quiberon - mai 2022

corneille noire (ou de rivage ?) - quiberon - mai 2022

corneille noire - Cesson Sévigné -juin 2022

corneille noire - Cesson Sévigné -juin 2022

Le courlis cendré

courlis cendré - Pénestin (56) - avril 2022

courlis cendré - Pénestin (56) - avril 2022

Le crave à bec rouge

On le trouve en haute montagne, mais aussi sur les côtes maritimes, notamment en Irlande, Grande-Bretagne et Bretagne.

Il ressemble beaucoup à d'autres corvidés, notamment au chocard à bec jaune, mais le crave a un long bec rouge recourbé et des pattes rouges. Le juvénile a un bec jaune-orangé.

Un panneau indiquait la présence de cette espèce sur les lieux, d'où une identification certaine

crave à bec rouge juvénile - presqu'île de Crozon (29) - juillet 2022
crave à bec rouge juvénile - presqu'île de Crozon (29) - juillet 2022

crave à bec rouge juvénile - presqu'île de Crozon (29) - juillet 2022

Le cygne tuberculé

cygne tuberculé - parc du château de Chambord - avril 2022

cygne tuberculé - parc du château de Chambord - avril 2022

L'échasse blanche

échasse blanche - étang de Careil - avril 2021

échasse blanche - étang de Careil - avril 2021

échasse blanche - La Trinité (56) - mai 2022

échasse blanche - La Trinité (56) - mai 2022

La foulque macroule

Elle est reconnaissable à son plumage noir, ses yeux rouges, son bec blanc qui se prolonge sur le front et à ses pattes formées de longs doigts verdâtres et puissants, partiellement palmés  ; chacun des trois doigts des pattes est muni de lobes palmés non reliés entre eux. Pour prendre son envol, la foulque macroule doit courir sur l'eau.

foulque macroule - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

foulque macroule - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

foulque macroule adulte et poussins - étangs d'Apigné - avril 2022

foulque macroule adulte et poussins - étangs d'Apigné - avril 2022

Le fuligule morillon

C'est un canard plongeur. Mâle et femelle sont très différents : le mâle est noir et blanc et la femelle brun sombre et brun clair. On ne le voit pas sur la photo, mais cette espèce de canard a une huppe qui retombe sur la nuque.

fuligule morillon mâle (noir et blanc) et femelle - Iffendic étang de Careil - mai 2022

fuligule morillon mâle (noir et blanc) et femelle - Iffendic étang de Careil - mai 2022

Le geai des chênes

Photos pas terribles car les geais étaient vraiment ou très hauts et en contre jour ou trop loin et trop à l'ombre,  mais je n'ai pas mieux. J'espère les remplacer par des plus nettes

geai des chênes - parc des Gayeulles Rennes - avril 2022

geai des chênes - parc des Gayeulles Rennes - avril 2022

geai des chênes - presqu'île de Crozon - juillet 2022

geai des chênes - presqu'île de Crozon - juillet 2022

Les goélands

  • bec jaune
    • ailes grises foncées
      • pattes rose clair : Goéland marin
      • pattes jaunes : Goéland brun
    • ailes grises claires :
      • pattes rose clair : Goéland argenté
      • pattes jaunes : Goéland leucophée
  • bec rouge (ce n'est pas un goéland : mouette ou sterne)

Le goéland argenté

L'adulte, en plumage nuptial ou estival a le dos gris clair, avec quelques variantes dans les tons de gris. Les ailes ont les extrémités noires avec des taches blanches. Les parties inférieures et la queue sont d’un blanc pur. Le bec est large, jaune avec une tache rouge, les pattes sont roses.

L’adulte en plumage d’hiver a des stries grisâtres sur la tête et le cou. Le bec est jaune terne orné d’un étroit anneau noir.

goéland argenté en plumage nuptial ou estival - Finistère nord - juin 2021

goéland argenté en plumage nuptial ou estival - Finistère nord - juin 2021

goéland argenté en plumage hivernal - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

goéland argenté en plumage hivernal - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

goéland argenté juvénile - Saint Malo - octobre 2021

goéland argenté juvénile - Saint Malo - octobre 2021

Le goéland brun

Plus petit que le goéland marin, il a les pattes jaunes

goéland brun - St Malo - octobre 2021

goéland brun - St Malo - octobre 2021

Le goéland marin

Plus grand, dos gris foncé, bec épais jaune à tache rouge, pattes chair

goélands marins - Finistère nord - juin 2021

goélands marins - Finistère nord - juin 2021

goélands marins, adultes et juvéniles - presqu'ile de Quiberon (56) - mai 2022

goélands marins, adultes et juvéniles - presqu'ile de Quiberon (56) - mai 2022

Le gravelot à collier interrompu (ou pluvier à collier interrompu)

Il existe différentes espèces de gravelot, mais ceux que nous avons vus étaient des gravelots à collier interrompu. Ils se trouvaient sur une plage interdite au public pour justement faciliter  leur reproduction.

gravelot à collier interrompu - Locmariaquer (56) - mai 2022

gravelot à collier interrompu - Locmariaquer (56) - mai 2022

Le grèbe huppé

Vu une seule fois, à La Bouexière

grèbe huppé - étang de Chevré La Bouexière - avril 2022

grèbe huppé - étang de Chevré La Bouexière - avril 2022

La grive draine

Elle ressemble beaucoup à la grive musicienne qui est très présente dans notre jardin, mais la grive draine est plus grande et se tient plus droite.  Après plusieurs avis de personnes plus expertes que moi, il s'agirait bien d'une grive draine.

 

grive draine - La Trinité (56) - mai 2022

grive draine - La Trinité (56) - mai 2022

Le héron cendré

Nous en avons vus et photographiés à plusieurs reprises à l'île de Ré, à la Bouexière à Cesson, ou encore à Belz (56)

héron cendré - ile de Ré - juin 2021

héron cendré - ile de Ré - juin 2021

Le héron garde-boeufs

héron garde-boeufs en période nuptiale (plumes orangées) - finistère nord - juin 2021

héron garde-boeufs en période nuptiale (plumes orangées) - finistère nord - juin 2021

L'hirondelle de rivage

L'hirondelle de rivage est la seule hirondelle à dos brun. Elle est plus petite que sa cousine rustique et se différencie aussi par sa courte queue à peine échancrée. Elle est également très proche de son autre cousine l'hirondelle de rocher à dos gris brun.

Elle n'est pas facile à photographier car toujours en mouvement

hirondelles de rivage probablement (ou de rocher) - Quiberon - mai 2022

hirondelles de rivage probablement (ou de rocher) - Quiberon - mai 2022

La huppe fasciée

huppe fasciée - Charente Maritime - juin 2021

huppe fasciée - Charente Maritime - juin 2021

La linotte mélodieuse

Aperçue une première fois, et d'assez loin, sur la presqu'île de Quiberon. Vue à plusieurs reprises en presqu'île de Crozon

linotte mélodieuse - Quiberon - mai 2022

linotte mélodieuse - Quiberon - mai 2022

linotte mélodieuse - presqu'ile de Crozon - juillet 2022
linotte mélodieuse - presqu'ile de Crozon - juillet 2022

linotte mélodieuse - presqu'ile de Crozon - juillet 2022

La mouette rieuse

Plumage d’été ou nuptial : dos gris, capuchon brun foncé, bec rouge et fin, pattes rouges.

Plumage d’hiver : le capuchon brun disparait, il est remplacé par 2 taches noires.

mouette rieuse (tête noire = plumage nuptial ou estival) - Finistère nord - juin 2021

mouette rieuse (tête noire = plumage nuptial ou estival) - Finistère nord - juin 2021

mouette rieuse (plumage hivernal) - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

mouette rieuse (plumage hivernal) - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

mouette rieuse juvénile - Finistère nord - juin 2021

mouette rieuse juvénile - Finistère nord - juin 2021

mouette rieuse juvénile plumage 1er hiver - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

mouette rieuse juvénile plumage 1er hiver - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

La nette rousse

nette rousse - château de Chenonceau - avril 2022

nette rousse - château de Chenonceau - avril 2022

L'oie à tête barrée

oie à tête barrée - chateau de Chenonceau - avril 2022

oie à tête barrée - chateau de Chenonceau - avril 2022

Le pipit 

Il existe plusieurs espèces de pipit se ressemblant énormément et vivant dans les mêmes zones géographiques, notamment le pipit farlouse et le pipit maritime. A elles seules, les photos prises ne permettent pas de les identifier avec certitude.                                                                                         

                                              

pipit (mais lequel ?) - Quiberon - mai 2022

pipit (mais lequel ?) - Quiberon - mai 2022

La poule d'eau

La poule d'eau a un plumage noir ardoisé. Les parties supérieures sont plus brunes. On peut voir une bande blanche sur les flancs.
Le bec pointu est rouge avec l'extrémité jaune, et il se prolonge vers le front par une plaque frontale rouge. Les yeux sont rouge foncé. Les pattes et les longs doigts sont verdâtres.
Les deux sexes sont semblables, avec le mâle légèrement plus grand.

poule d'eau - parc des Gayeulles à Rennes - avril 2022

poule d'eau - parc des Gayeulles à Rennes - avril 2022

poule d'eau juvénile - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

poule d'eau juvénile - parc des Gayeulles Rennes - octobre 2021

poule d'eau et son poussin - Cesson - juin 2022

poule d'eau et son poussin - Cesson - juin 2022

La sterne pierregarin

La sterne ressemble à la mouette mais on arrive à les différencier grâce notamment à la longueur de leur cou (très court chez la sterne) et à la  forme/présence de leur calotte noire (la mouette n'a une calotte noire qu'en période nuptiale).

Il existe plusieurs espèces de sternes mais : bec rouge + pattes rouges = sterne pierregarin

sternes pierregarin - La Trinité (56) - mai 2022
sternes pierregarin - La Trinité (56) - mai 2022

sternes pierregarin - La Trinité (56) - mai 2022

Le tadorne de belon

On l'aperçoit un peu partout et nous l'avons photographié notamment dans le Finistère nord, le Morbihan et l'île de Ré

tadorne de belon - ile de Ré - juin 2021 et Locmariaquer (56) - mai 2022
tadorne de belon - ile de Ré - juin 2021 et Locmariaquer (56) - mai 2022

tadorne de belon - ile de Ré - juin 2021 et Locmariaquer (56) - mai 2022

Le tadorne casarca

tadorne casarca - château de Chenonceau - avril 2022

tadorne casarca - château de Chenonceau - avril 2022

Le tarier pâtre

Photographié et identifié pour la 1ère fois à Pénestin, nous l'avons ensuite aperçu à plusieurs reprises, notamment à Locmariaquer en compagnie d'un juvénile, près de chez nous à Iffendic et plusieurs fois en presquîle de Crozon.

tarier pâtre mâle - Pénestin (56) - avril 2022 et en compagnie d'un juvénile - Locmariaquer (56)- avril 2022
tarier pâtre mâle - Pénestin (56) - avril 2022 et en compagnie d'un juvénile - Locmariaquer (56)- avril 2022
tarier pâtre mâle - Pénestin (56) - avril 2022 et en compagnie d'un juvénile - Locmariaquer (56)- avril 2022

tarier pâtre mâle - Pénestin (56) - avril 2022 et en compagnie d'un juvénile - Locmariaquer (56)- avril 2022

Le tournepierre à collier

Nous l'avons aperçu pour la 1ère fois à Rothéneuf. Tout un groupe était posé sur les rochers. Ils ressemblent beaucoup aux bécasseaux sanderling, mais leurs pattes rouge-orangé permettent de les différencier sans problème. Impossible de savoir si c'étaient des adultes en plumage internuptial ou de juvéniles (ou les 2)

tournepierre à collier - Rothéneuf - septembre 2022
tournepierre à collier - Rothéneuf - septembre 2022
tournepierre à collier - Rothéneuf - septembre 2022

tournepierre à collier - Rothéneuf - septembre 2022

Le traquet motteux

Nous l'avons aperçu dans les Pyrénées et peut-être à Quiberon. Comme il a déjà été photographié à Quiberon, c'est possible mais la photo est floue, alors, aucune certitude.

Le Traquet motteux est plutôt un habitant typique de la montagne mais on le rencontre également souvent à de plus basses altitudes. Le Traquet motteux d'Europe regagne en septembre et octobre ses lieux d'hivernage jusqu'en Afrique équatoriale et il revient sur ses lieux de nidification européens à la fin du mois de mars et en avril.

traquet motteux femelle- Hautes Pyrénées (Hautacam) - septembre 2021.

traquet motteux femelle- Hautes Pyrénées (Hautacam) - septembre 2021.

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :